« Grosse » et la grossophobie

Dans son rôle d’outil de prévention de l’obésité, FEDMIND s’engage fortement pour lutter contre les discriminations faites aux personnes en situation de surpoids et d’obésité. En effet, la grossophobie touche plus de 90% des personnes en surpoids ou en situation d’obésité et cette stigmatisation amène bon nombre de personnes à sombrer dans un cercle vicieux destructeur :

GROSSOPHOBIE-3

À la fin du mois de décembre 2018, leur engagement contre la grossophobie est marqué par la sortie du moyen-métrage « Grosse », produit par FEDMIND et réalisé par Maxime Ginolin, réalisateur engagé. Depuis sa sortie, le film a cumulé plus d’un million de vues sur YouTube ; mais a également était relayé dans la presse (Cosmopolitan, La République du Centre, Flair, Brut) et a reçu énormément de critiques positives.

« Une jeune femme souffrant de surpoids depuis son enfance vit une journée ordinaire dans la peau d’une obèse. Moqueries, préjugés, discrimination, conseils faciles, incompréhension sont son lot quotidien. Mais aujourd’hui est une journée particulièrement difficile … Comment trouvera-t-elle la force d’aller contre les préjugés ? »

Avec « Grosse », FEDMIND a pour objectif de porter le film très loin. En plus de proposer à tout institution le souhaitant une présentation pédagogique du film, nous souhaitons également procéder à des diffusions dans les établissements de santé, dans les établissements scolaires ainsi que promouvoir le film à l’étranger. Le potentiel humain et psychologique émanant de « Grosse », nous voulons propager un vent de tolérance et de respect afin d’abattre un par un les stéréotypes liés aux personnes en situation d’obésité ; et ainsi favoriser l’acceptation et le non-jugement des différences physiques. 

Si vous souhaitez mettre en place une présentation pédagogique du film dans votre établissement ; ou si vous souhaitez plus d’informations concernant cette dernière, n’hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire de contact ci-dessous.

Obèses Anonymes

L’association Obèses Anonymes, fondée par Maïwen JANOVET en 2014 et en partenariat avec FEDMIND, ouvre ses portes un soir par semaine aux personnes souffrant de surpoids et d’obésité.

Sous forme d’un groupe de parole composé de 12 personnes, chaque membre peut s’exprimer librement, sans jugement, et trouver partage et accompagnement dans la prise en charge de son surpoids. À travers la parole mais aussi des ateliers photos, cuisine, écritures et le partage autour de divers thèmes, chacun peut se faire une place et apprendre à se connaître et à regagner petit à petit l’estime de soi en suivant les conseils avisés de l’animateur du groupe. Cette association est désignée comme un support thérapeutique par la parole pour les patients bénéficiant du programme FEDMIND.

Le second objectif d’Obèses Anonymes est d’être portée à l’échelle nationale afin de pouvoir ouvrir des antennes partout en France. En effet, l’association siégeant à Orléans (45), l’objectif est de propager l’idée de groupes de parole dans les grandes villes de l’hexagone afin que toutes les personnes en surpoids puissent avoir la possibilité, si elles le souhaitent, de s’exprimer librement sur leur condition.

Il est d’ailleurs intéressant et essentiel de noter que, dû à la forte demande d’adhésion à l’association Obèses Anonymes, il est dorénavant envisagé de créer un deuxième groupe de parole à Orléans ; cela prouve que la communauté formée par les personnes en situation de surpoids a besoin de s’exprimer, d’être entendue et conseillée.